Grand Hôtel Cracovie Historia

Le Grand hôtel – un lieu de services luxueux est devenu un hôtel au 19eme siècle.Ces hôtels étaient placés dans les villes importantes, souvent sous forme de palace richement meublés avec des oeuvres d’art et offrant le dernier cri de la technologie, ainsi ils étaient capables de répondre aux moindres demandes de leurs invités de marque. L’histoire du Grand Hôtel de Cracovie commerce également au XIXesiècle, bien que le passé du bâtiment, ou plutôt le complexe de bâtiments formant l’hôtel actuel remonte au Moyen-âge.En 1873 le couple princier Czartoryski : Marcelina – la plus connue des élèves de Chopin - et Alexandre achètent le bâtiment situé au 5 de la rue Sławkowska, et, peu après, l’immeuble voisin, le numéro 7.

Après cet achat, le très réputé architecte Maximilian Nitche a rassemblé les deux bâtiments du moyen âge pour former la résidence du Duc et de la Duchesse. Le bâtiment est toujours considéré comme étant l’un des plus magnifiques de Pologne. Le Palais est alors devenu le point central de la vie sociale de la ville, où se côtoyaient les artistes et les intellectuels.La Duchesseet son fils laissèrent le bâtiment (1886) en hôtel, et quelques années plus tard, le vendirent au très connu et réputé collectionneur et connaisseur d’objet d’arts Jaxa Chronowski.
Le célèbre architecte de la période moderne et sécession Tadeusz Stryjenski a supervisé les travaux d’adaptation. Le 15 janvier 1887 est le jour de l’ouverture officielle de « l’hôtel le plus réputé et luxueux de la ville”. La presse l’a comparé aux plus raffinés hôtels d’Europe. Peu de temps après ça, le Grand hôtel a acquis sa renommée grâce à de nombreux invités, principalement de l’aristocratie européenne et polonaise.
Le travail de modernisation a continué et l’hôtel s’est agrandi permettant la création d’une chaîne d’hôtel toujours d’actualité. Le complexe hôtelier s’est ensuite étendu avec l’achat de deux batiments situés rue Saint Jean (Sw Jana)
L’hôtel, grâce à ses propres générateurs éléctriques fut le premier à avoir de la lumière. Les chambres de l’hôtel ont été équipées de l’eau courante et le miroir Belge légendaire à couvert le plafond du restaurant, celui-ci, connu sous le nom de “Mirror Hall”, a ouvert à cette même période. L’entrée principale située sur la rue Stzwkowska est toujours intacte et date de la même période avec un auvent magnifique datant de la période de sécession. Les couloirs et le restaurant sont décorés avec des vitraux. L’écrivain Henri Sienkiewics était un habitué du café du Grand Hôtel. Il confia à Adam Gzymata : “Cracovie ne serait pas vraiment Cracovie si à 10h du matin il ne pouvait pas aller dans ce minuscule café pour prendre son café crème”. Quelques années plus tard (en 1914) pendant son voyage en Pologne, un autre grand écrivain fut un hôte de l’hôtel – Joseph Conrad et sa famille.
Les années 1920 -1930 furent les plus belles de l’hôtel. L’endroit le plus exquis de Cracovie avant la guerre était le café de Jan Biscenz. Se rendait là bas la “crème de la crème” du monde de la science, de la culture et des arts. L’un des murs du restaurant servait à exposer les impressions et affiches de personnages illustres tels que les poètes, les hommes politiques et les artistes En 1936, le ténor le plus connu de l ‘époque Jan Kiepura fut un des invités du Grand Hôtel. Afin de satisfaire ses admirateurs qui l’acclamaient à l’extérieur de l’hôtel, il donna un concert unique depuis la fenêtre de la suite de Marbre.
Il serait injuste de ne pas mentionner la place du Grand Hôtel dans la littérature Polonaise – Henryk Worcell. Il écrivit en se basant sur son expérience personnelle de serveur le célèbre roman “ Enchanted Post of Duty” (1936)
Dans les années 1940 par ordonnance spéciale, le Grand hôtel devint un des nombreux hôtels réquisitionné pour l’usage exclusif des Allemands, il en était de même pour le personnel. Pendant ces heures de grande privation les employés de l’hôtel furent tout ce qu ils purent pour aider ceux qui étaient forcés de se cacher des nazis.Le Grand Hôtel connu dans les années qui suivirent un déclin important. La magnificence de l’hôtel fut détruite et sa réputation stagna. Le bâtiment a été nationalisé en 1960 et cela a encore accéléré son déclin : destructions, négligences, vols et réparations non professionnelles ont engendrés paradoxalement des dommages futurs.La compagnie de construction particulière Wawel Imos International a recheté en l’état cet hotel en 1990 et l’a renové pour en faire ce qu’il est aujourd’hui. Ce fut un chantier très onéreux révelateur du niveau de dévastation des lieux. La compagnie a méticuleusement restauré l’hôtel monumental et a reconstitué les pièces abimées de l’architecture et de la décoration. La beauté et la gloire de ce magnifique palace fut alors ramenée à la vie.
Les monarques, chefs d’états, acteurs renommés, écrivains, éminents scientifques, hommes d’affaires et aristocrates reconnaissent le caractère élitiste de l’hôtel et estiment que le Grand hôtel est le plus élégant de la ville. Chaque jour un groupe d’éminents professeurs de Cracovie se regroupe autour de la legendaire « table des professeurs »
Lors de le prestigieuse célébration « Now Poland », compétition pour la promotion de l’emblème polonais, l’hôtel a également reçu les honneurs et les acclammations Pour le 10ème anniversaire de la compétition, le Grand Hôtel a reçu deux statuettes d’or : une pour le meilleur hôtel et une autre dans la catégorie de service.
Le Grand Hôtel a été superbement honoré en recevant plusieurs distinctions pour représenter depuis plus d’un siècle la tradition. Le 22 mars 2004, il fut le premier hôtel de Cracovie à recevoir le statut de 5 étoiles.

L’histoire du Grand Hôtel, autant fascinante que tourmentée semble renforcer sa place et il semble être depuis des siècles protégé par un esprit bienveillant. Cet esprit semble indubitablement étendre son influence à tout ceux qui résident ici.

GRAND HOTEL KRAKÓW